Phares et feux de Vendée

C'est une idée de balade originale et passionnante : les phares et les feux de Vendée du nord au sud. Un patrimoine à découvrir grâce aux nombreux panneaux installés et de magnifiques photos à réaliser ! Attention car ces phares ne sont ouverts généralement que  pour les Journées du Patrimoine, sauf le Grand Phare de l'île d'Yeu qui est visitable d'avril à septembre.

Toutes les photos ont été prises par nos soins, merci de nous contacter en cas d'utilisation.

 Exemple de plaque que vous croiserez au pied des phares

La construction des phares sur les côtes vendéennes ne date que du 19è siècle. Auparavant les marins se repéraient grâce à des édifices construits en hauteur et donc visibles de loin comme l'église Saint-Nicolas de la Chaume ou la petite chapelle de la Meule sur l'île d'Yeu (ci-dessous).

En 1724, il est décidé d'allumer un feu tous les soirs au sommet de la Tour d'Arundel à la Chaume (ci-dessous) visible à 7 km. Ce sera le seul éclairage sur la côte vendéenne pendant un siècle !

Le premier grand phare est implanté sur l’île du Pilier (au large de Noirmoutier-en-l’Île) en 1827. Il mesure 34 mètres de haut et a une portée de 29 milles (environ 54 km). Une première tour cylindrique de 29 mètres fut construite puis remplacée par une autre, plus haute et plus puissante en forme de tronc de pyramide, en 1876. Très rapidement suivent d'autres phares et feux sur les deux îles vendéennes Yeu et Noirmoutier.

© carte postale début 20è, éd. Couillon

La Maison-Phare de la Pointe des Dames sur Noirmoutier (1867)

 
Phare de la Jetée à Port-Joinville (Ile d'Yeu) doté en 1932 d'un feu à 3 occultations
 
En 1861, au large des Sables d'Olonne, on construit le phare des Barges. Plus d'un siècle plus tard, en 1968, on construira en face de celui-ci le Phare de l'Armandèche. Automatisé dès sa création, il s'agit du dernier grand phare construit en France. Il mesure 39 mètres !
 
 
Aux 19è et 20è siècles, les communes de la côte vont se doter de feux et de phares : Bouin, Beauvoir-sur-Mer, les Sables d'Olonne, Saint-Hilaire-de-Riez, Saint-Gilles Croix-de-Vie, La Tranche-sur-Mer...
 
Le Grand Phare (Phare du Gabio) à Saint-Gilles-Croix-de-Vie (1875)
 
La Tour Joséphine à Saint-Gilles-Croix-de-Vie (1850)

Le Phare Vert de la petite jetée aux Sables d'Olonne (1825)

Le Feu de Grosse Terre à Saint-Hilaire-de-Riez (1972) mesure 17 mètres

A La Barre-de-Monts, le feu de Fromentine à la lisière de la grande forêt de Monts est une tourelle métallique issue d'un brevet des ingénieurs Gustave Eiffel et Louis Sautter. Il est toujours en fonctionnement.

Le Feu de Fromentine (1915)
 
Il existe encore de nombreux autres phares et feux en Vendée, n'hésitez pas à nous envoyer vos photos, nous pourrons les publier. Bonnes balades !

© Photos de Vendée, Christophe et Anne-Marie, février 2024

La beauté des ânes

L'élevage des ânes en France se situe essentiellement dans l'Ouest et dans le Centre. En Vendée, l'âne "fait partie du paysage", notamment avec le célèbre Baudet du Poitou et ses poils "emmêlés", mais d'autres races sont présentes.

Il fait aussi partie de la culture populaire et apparaît dans de nombreuses légendes vendéennes, comme celle de "la croix de l'Âne" à Vairé (cliquez ici pour la lire) ou celle d'Aizenay, le Pays des Ânes (ici).

© 2017-2023, blog Photos de Vendée

Passion passiflore

Bien qu'originaire des régions chaudes et tropicales de l'Amérique du Sud, quelques espèces de passiflores se sont bien implantées dans nos régions aux climats doux comme la côte Atlantique, du Pays Basque à la Bretagne et autour du bassin méditerranéen. On trouve facilement la Passiflora caerulea (ci-dessous) en Vendée.

En Amérique du Sud, les jésuites utilisaient cette fleur pour expliquer la Passion du Christ aux indigènes, certaines parties comme le pistil, la corolle et d'autres éléments ressemblant à une couronne d'épines ou bien au marteau et aux clous de la Crucifixion.

La plante est aussi appelée "clock-flower" (fleur-horloge) car la fleur peut rappeler le cadran d'une horloge. 

Les beaux fruits orangés sont comestibles mais sans véritable intérêt gustatif. Par contre, on utilise la passiflore en pharmacologie contre les maladies liées à la tension nerveuse et au stress.

© août 2023, blog Photos de Vendée

Humour : Cendrillon

 L'argument choc d'un vendeur de chaussures à Saint-Gilles-Croix-de-Vie :

© 2023, blog Photos de Vendée

Le lavoir de Vairé

 

La Vendée compte plus de 130 lavoirs. A Vairé, le lavoir du bourg, malheureusement abandonné à ce jour, se situe en contrebas de la rue Rabelais dans un des cinq jolis parcs de la commune, le parc de la Vrignaie. 

C'est un bel exemple de lavoir classique à deux bassins comme on en trouvait dans de nombreuses communes de France aux 19ème et 20ème siècles. 

© Esprit de Pays / topacki.com

Les lavoirs communs, construits en grand nombre  pour contrer les épidémies et la pollution industrielle, avaient aussi un rôle social. Interdits aux hommes, c'était un des rares lieux où les femmes pouvaient échanger confidences et commérages. D'où l'expression "laver son linge sale en famille", étant entendu qu'il s'agissait de la famille "élargie", c'est-à-dire le village ou le quartier.

Dans son livre "Le cheval d'orgueil", Pierre-Jakez Hélias utilise l'expression "journal parlé de la paroisse" !

Quelques lavoirs rencontrés au hasard de nos promenades : Apremont, le grand lavoir des Herbiers, l'Aiguillon-sur-Vie, le lavoir du Guy à Challans et  Mallièvre.

© 2023, blog Photos de Vendée

Les belles affiches des Sables d'Olonne

En 1866, c'est l'arrivée des premiers trains en provenance de La Roche-sur-Yon puis deux ans plus tard en provenance de Paris dans la toute récente gare des Sables d'Olonne.

En 1883 apparaissent les premières affiches publicitaires. On y voit différentes vues de la station balnéaire avec la mention "bains de mer" mais la majorité met en valeur "la plus belle plage de l'Europe" sur la composition.

Dès 1892, les artistes choisissent de représenter des sablaises avec leurs coiffes très reconnaissables.

Pour attirer encore plus d'estivants, on construit à cette époque-là deux casinos reliés par un tramway électrique. On organise également de nombreuses activités dont la liste et parfois les dates sont inscrites directement sur les affiches : régates, courses de chevaux, tir aux pigeons, théâtre, tennis...

Ces affiches sont signées des plus grands affichistes de l'époque : Ogé, Lanos, Pal, Corbineau, Troncy, Galice, Thor... Elles sont aujourd'hui très recherchées et peuvent valoir plusieurs milliers d'euros !

© décembre 2023, blog Photos de Vendée

La Dune de la Garenne

C'est un endroit emblématique de Saint-Gilles-Croix-de-Vie : une grande pointe sableuse qui abrite d'un côté le port de plaisance et qui présente face à la mer sa plage immense de 3km de long.

© photo aérienne Site du Pays de St-Gilles
 
Protection naturelle pour le port, la végétation dunaire stabilise les sables. La promenade y est autorisée, voici quelques photos d'une de nos balades en juin 2023. Prêts à faire le tour de la dune avec nous ?
 
 
© juin 2023, blog Photos de Vendée