Le château de La Garnache

Situé au nord-ouest de la Vendée, le château de La Garnache date du XIè siècle et fait partie des places fortes les plus importantes du Bas-Poitou au Moyen-âge.
En pleine guerre de religion, en 1622, Louis XIII ordonne la destruction du château, dont la tour de la prison, haute de cinq étages qui sert de phare aux navires venant chercher du sel, ce qui entraînera par la suite de nombreux naufrages. 

Des six tours semi-circulaires de l'époque, il n'en reste aujourd'hui que deux. Quant aux 250 mètres de l'enceinte, ils datent de la seconde moitié du XVè siècle.

 Photos © Ch + AM  mai 2017 , reproduction interdite sans autorisation

La Statue de Clemenceau à Sainte-Hermine

Inaugurée par "le Tigre" lui-même en 1921, cet impressionnant monument a été sculpté par François Sicard. Abîmé par des allemands en 1941, c'est Paul Belmondo, élève de Sicard, qui l'a restauré. 

Le choix de Sainte-Hermine est dû au fait que Clemenceau, né à Mouilleron-en-Pareds en 1841, a passé son enfance au château voisin de l'Aubraie.

 Photos © Ch + AM  avril 2017 , reproduction interdite sans autorisation

Les Vergers de Vendée, une entreprise familiale

L’origine du Groupe Gazeau remonte à Marcel Gazeau lorsqu’il exploitait 16 hectares en 1948. En 1957, un grossiste parisien lui conseille de planter ses premiers vergers avec la variété de pommes Golden , c’est le début des Vergers Gazeau et du succès. Aujourd’hui l’entreprise est gérée par les quatre petits-fils de Marcel Gazeau et emploie 110 permanents sur huit sites de productions dans trois départements. Elle s'étend sur près de 300 ha de vergers et de maraîchage et produit 15 000 tonnes de pommes par an ! 

La Vendée présente des paysages contrastés alternant les zones de bocage, les zones de plaine et le marais (Marais Poitevin). Les conditions de sols et de climats sont très favorables à la production de pommes. La Vendée fait partie des départements les plus ensoleillées alors que la pluviométrie y est plus que correcte, ce qui est idéal pour produire des pommes de qualité.

Photos prises à Bessay en avril 2017 :

 Photos © Ch + AM  avril 2017 , reproduction interdite sans autorisation

Hier et aujourd'hui : le Champ de Foire de Fontenay-le-Comte

Le Champ de Foire de Fontenay-le-Comte où jadis pouvaient paître les moutons est devenu la place de Verdun où l'on trouve la gare routière, la poste et les monuments aux morts des deux guerres mondiales du XXe siècle. 

Un siècle sépare ces deux photos : 

Photos © Ch + AM  avril 2017 , reproduction interdite sans autorisation

Traces de sel... à l'Ile d'Olonne

L'Ile-d'Olonne est une commune voisine des Sables d'Olonne située à proximité de la mer. Elle possède un patrimoine naturel riche dont ses célèbres marais salants et canaux.

Pas étonnant donc de trouver ici et là des noms dérivés du mot "sel". Quelques exemples :


Le mot « salaire » provient du mot latin salarium, dérivé de sal qui signifie « sel ». Denrée rare, le sel servait à payer les fonctionnaires à la fin de l’Empire Romain. A l'Ile d'Olonne, c'est aussi le nom d'un hameau.


Les « salines » sont des lieux où l'on fabrique le sel en évaporant l'eau des marais salants.  A l'Ile d'Olonne, elles ont donné leur nom à une école.


En Vendée, une « salorge » est un bâtiment traditionnel où est entreposé le sel avant sa commercialisation. A l'Ile d'Olonne, l'ancienne grande salorge, remarquablement entretenue, est un lieu d'expositions et de visites guidées.


Les marais « salants » sont des étangs et bassins où l'on fait entrer de l'eau de mer salée pour produire du sel grâce à l'évaporation de l'eau sous l'effet du soleil et du vent. A l'Ile d'Olonne, « Le Marais » est aussi le nom d'un bar-restaurant-crêperie.


La Maison des Associations elle-même porte le nom de « Logis du Marais ».


Le mot « sel » a aussi servi a créer les mots « saunier » et « saliculteur » qui désignent les personnes travaillant dans les marais salants. Leur synonyme est « paludier », du latin palus, « marais ».

Photos © Ch + AM  mai 2017 , reproduction interdite sans autorisation

L'église Saint-Sauveur de Mareuil-sur-Lay-Dissais

L'église Saint-Sauveur, noble et belle par ses surfaces, ses volumes et ses proportions, est un chef- d’œuvre de l'art roman vendéen.
Edifiée au 12ème siècle sur l’emplacement d’un ancien prieuré, pillée et incendiée lors des Guerres de Religion et pendant la Révolution, des travaux de restauration sont entrepris à partir de 1877. Elle est aujourd'hui classée aux Monuments Historiques.

Photos © Ch + AM  avril 2017 , reproduction interdite sans autrisation

Deux papillons...

La Belle-Dame ou Vanesse des chardons, est un papillon migrateur. Cosmopolite, c'est l'espèce diurne la plus répandue dans le monde.

(Photo prise à St-Gilles-Croix-de-Vie en juillet 2015)


Le Gazé ou la Piéride de l'aubépine est un assez grand papillon aux ailes blanches nervurées de noir. Cet apparat élégant est unique chez les papillons, d'où son nom anglais "Black-veined White". Autrefois considéré comme nuisible, tellement il abondait dans les vergers, il est aujourd’hui menacé par l’utilisation accrue des pesticides et la destruction du bocage.

 (Photo prise à L'Ile d'Olonne en mai 2017)

Photos © Ch + AM  mai 2017 , reproduction interdite sans autorisation

Hier et aujourd'hui : la plage de la Pelle à Porteau

La Plage de la Pelle à Porteau est située dans une petite crique au pied de la Corniche au nord de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Bordée de rochers, elle est propice à la pêche à pied.

Environ 50 ans séparent ces deux photos :

 Photos © Ch + AM  mars 2017 , reproduction interdite sans autorisation

Hier et aujourd'hui : la Villa Notre-Dame

La fin du 19è siècle voit l'essor des bains de mer sur la côte atlantique. En 1888 à Saint-Gilles-Croix-de-Vie, près de la plage de Boisvinet, s'ouvre le premier centre vendéen de thalassothérapie : les thermes du Docteur Abelanet. Ils seront transférés en 1894 à la Villa Notre-Dame,  côté "Saint-Gilles", actuel centre de réadaptation fonctionnelle. 

Plus d'un siècle sépare ces deux photos :


 Photos © Ch + AM  mai 2017 , reproduction interdite sans autorisation

Damvix

Traversée par la Sèvre Nantaise, la petite commune de Damvix se trouve au cœur de la Venise Verte dans le Marais poitevin, au sud de la Vendée.
Située à seulement quelques kilomètres de la côte atlantique, au centre du triangle La Rochelle - Puy du Fou - Futuroscope, elle attire de nombreux touristes pendant la saison estivale.

 Photos © Ch + AM  avril 2017 , reproduction interdite sans autorisation