Carrières en Vendée : le groupe Migné

Connaître un département, c'est découvrir son histoire, son patrimoine, sa géographie, c'est aussi découvrir les entreprises qui le font vivre. C'est pourquoi nous présenterons régulièrement sur ce blog des entreprises vendéennes connues et reconnues. Déjà présentées : les liqueurs Vrignault et les Vergers de Vendée.

Créé en 1948, le groupe vendéen d'exploitation de carrière Migné compte aujourd'hui 140 salariés. 

Le Groupe Migné exploite aujourd’hui trois carrières en Vendée sur des gisements de gneiss, diorite et micro-diorite :  la carrière de Sainte-Florence (Les Lombardières), la carrière des Herbiers (Landraudière) et celle des Airables à Mormaison dont voici quelques photos.

site officiel du groupe : cliquez ici


 Photos © Ch + AM  juillet 2017 , reproduction interdite sans autorisation

Promenade à La Chaize-le-Vicomte (2/2)

Anecdote historique : lors du transfert du chef-lieu de la Vendée de Fontenay-le-Peuple au centre du département, Napoléon 1er a pensé établir la préfecture à la Chaize-le-Vicomte. C’est finalement la Roche-sur-Yon qui est choisie sous le nom de Napoléon-Vendée.

Suite de notre promenade


Photos © Ch + AM  juillet 2017 , reproduction interdite sans autorisation 

Promenade à La Chaize-le-Vicomte (1/2)

Superbe petit village, la Chaize-le-Vicomte est une commune agréable à découvrir à l'occasion d'une balade à pied.

Anecdote géographique : située à 10km à l'est de La Roche-sur-Yon, c'est la commune la plus au centre du département.



Photos © Ch + AM  juillet 2017 , reproduction interdite sans autorisation

La base nautique de Saint-Jean-de-Monts

Saint-Jean-de-Monts est une des stations les plus fréquentées de l'Atlantique.
Toute l'année, les 15 kilomètres de plage des Pays de Monts qui borde l'Océan Atlantique, constituent un espace privilégié pour la pratique des sports nautiques.

La base de Saint-Jean-de-Monts située à deux pas de l'estacade en propose une palette très complète :  kite Surf , voile, char à voile, paddle, surf, body board...
 

 Photos © Ch + AM  octobre 2016 , reproduction interdite sans autorisation

Piates, palles et pigouilles...

Les "piates" sont les barques en bois du Marais Poitevin qui servaient autrefois pour le transport du bois, du foin et même des vaches ! Pour les faire avancer et les guider, on utilisait autrefois une "palle" (grosse rame en forme de pelle) ou une "pigouille" (longue perche munie de dents que l'on pique au fond du canal ou sur les bords).

Photos © Ch + AM  avril 2017 , reproduction interdite sans autorisation

La Gachère (2/2) : les bords de l'Auzance

Formé par l'embouchure de l'Auzance et de la Vertonne, l'ancien port est aujourd'hui ensablé et abandonné. Seules restent les petites maisons basses et les jardins qui bordent la rivière.

De nos jours, n'habitent plus ici que quelques ostréiculteurs. Un endroit préservé, authentique et calme sur la côte vendéenne à découvrir !

 Photos © Ch + AM  août 2017 , reproduction interdite sans autorisation

La Gachère (1/2) : les ruelles

Le lieu-dit de La Gachère (Brem-sur-Mer) est un ancien port important nommé Havre de la Gachère.
 
Jusqu'au 16è siècle, la pêche en est la principale activité. On y aurait même pratiqué la pêche à la baleine. A cette époque, ce petit village très typique avec ses ruelles étroites et ses maisons basses blanchies à la chaux abrite essentiellement des sauniers et des marins-pêcheurs. 

Photos © Ch + AM  août 2017 , reproduction interdite sans autorisation

Les cinq ports à flot de Vendée

De l'Herbaudière à l'Aiguillon-sur-Mer, les ports de plaisance, espacés de nombreuses zones d'échouage jalonnent la côte vendéenne. 

La Vendée compte 11 ports de plaisance à flot et à échouage (7 033 places, 4 230 anneaux).

Voici les cinq ports à flot :

Port Joinville - Ile d'Yeu
648 places (dont 233 pour visiteurs) - Port en eau profonde
C'est le premier port d'escale du littoral atlantique. Le bassin de plaisance est intégré au sein d'un vieux port de pêche accessible à tout moment. Abri excellent dans toutes les conditions de temps !

Port de l'Herbaudière - Noirmoutier
80 places (dont 50 pour visiteurs) - Port en eau profonde
Avec sa situation stratégique entre les îles de Bretagne sud et le golfe de Gascogne, le port de l'Herbaudière est une escale incontournable. A noter également sur l'Ile de Noirmoutier la présence des ports en échouage : le Port du Morin [850 anneaux en échouage] et le Port « Patrimoine » de Noirmoutier-en-l'île.

 Port La Vie - Saint-Gilles-Croix-de-Vie  
1 160 places (dont 160 pour visiteurs) - Port en eau profonde
Outre son abri exceptionnel par tous les temps et son accessibilité à toute heure de la marée, le port de plaisance de Saint-Gilles-Croix-de-Vie tire sa force de sa capacité d'accueil réservée aux plaisanciers en escale.

 Port Olona - Les Sables-d'Olonne
1 500 places (dont 110 pour visiteurs) - Port en eau profonde
Le plus grand port de plaisance de Vendée et l'un des tout premiers de la côte Atlantique. Port Olona est surtout réputé pour ses équipements portuaires adaptés pour l'accueil des grands événements nautiques. Il dispose de 600 mètres de pontons réservés à cette activité avec des fonds à plus de cinq mètres, d'une vaste esplanade à terre (la place Vendée Globe), d'un club-house chaleureux et confortable... Il accueille également le village du Vendée Globe.

 Port Bourgenay- Talmont Saint Hilaire 
 660 places (dont 50 pour visiteurs) - Port en eau profonde
Le port de Bourgenay, situé sur la commune de Talmont-Saint-Hilaire, est un équipement artificiel dont le bassin est en eau profonde.

Photos © Ch + AM  2017 , reproduction interdite sans autorisation